Dans ce nouveau portrait, je vais vous présenter une voyageuse atypique. C’est au travers de son Instagram que j’ai découvert Rossana. Elle nous parlera de ses désirs et de ses voyages mais aussi de la vision qu’elle y porte. Ses expériences, ses rencontres et son cheminement personnel, vous saurez tout. Je vous partage donc aujourd’hui le portrait de Rossanna, The Gipsy Journey.

Bonjour Rossanna, pourrais-tu te présenter ?

Hello !
Je suis née et ai grandi en région parisienne, d’une mère serbe/macédonienne et d’un père sicilien. Je suis une fille simple qui a pour unique possession un sac à dos et adore me laisser guider et surprendre par l’univers. 

Raconte-moi ton déclic pour te lancer dans tes voyages

J’ai toujours aimé les langues et fascinée par les documentaires de type « Ushuaia » et « voyage en terre inconnue ». Ayant de la famille en Espagne et en Algérie, j’ai toujours malgré moi baigné dans plusieurs cultures différentes.

Durant mes années de lycée où il nous fallait déjà définir la personne que l’on deviendrait, je me sentais perdue. 

claire sanchez Profil

©GipsyJourney : Bolivie

Je sentais que ma vie était vide de sens, superficielle et j’ai ressenti ce besoin d’inconnu, de pousser mes limites et de sortir de ma zone de confort. À mes 17 ans, j’ai décidé de partir faire l’expérience de fille au pair en Espagne. Pour certaines raisons, je ne suis au final pas partie et j’ai décidé, sur les bons conseils de mon entourage, de reprendre les études. « Il te faut au moins un bagage » me disait-il. J’ai essayé 2 BTS, l’un dans l’immobilier comme ma sœur et l’autre en négociation et relation client, beurk. Tout ce que je déteste. Aucun des 2 n’a fonctionné et heureusement.

J’ai toujours aimé l’art, le dessin, la musique et être enfermée dans un bureau ou dans une boutique m’éteignait à petit feu. Je sentais un malaise, mais je ne pouvais pas mettre le doigt dessus. Métro, boulot, dodo, faire un crédit, acheter une maison et fonder une famille:  je n’acceptais pas que ma vie se résume à ça. Et puis après avoir enchaîné les petits jobs, j’ai décidé que l’Espagne, c’était trop près au final.

Alors j’ai décidé d’embarquer pour vivre l’aventure en Australie ! J’avais 20 ans, ne parlais pas anglais, n’avais jamais vécu sans mes parents et avais seulement 3000 euros sur mon compte, mais mon choix était fait. 

J’étais prête à ne pas revenir ! 

Portrait de Rossana - The gipsy journey 5

©GipsyJourney : Gallerie photo Instagram 

Quel à été ton itinéraire autour du monde ?

J’ai au final passé 1 an et demi en Australie. C’était fou! J’ai eu un job au bout d’une semaine, suis devenue bilingue au bout de quelques mois et ai décidé de partir vagabonder seule pendant 2 mois dans le pays.

Là, la magie a opéré ! J’ai fait du stop, pris des tonnes de bus, dormi chez des inconnus, me suis laissée guider par mon instinct et ai eu un déclic. J’ai terminé ce road trip sur un coup de tête aux îles Fidji et en Thaïlande.

 

Je suis ensuite partie seule aux États-Unis pendant 2 mois où j’ai aussi terminé chez des gens que je rencontrais dans la rue. À l’époque je n’avais pas couchsurfing ou autre application du genre, tout était au feeling. Il m’est arrivé de sacrées péripéties là-bas ! À chaque voyage, je me découvrais et poussais mes limites un peu plus. J’ai fini par passer 6 mois en Afrique du Sud, 4 mois en Colombie, 3 mois dans une ferme à Cuba, 6 mois au Canada à bosser et à traverser le pays en dormant dans une voiture. J’ai découvert le Mozambique, le Honduras, la Réunion, l’île Maurice, l’île de Pâques. Et en février 2018 je me suis embarquée dans le plus beau voyage de toute ma vie et le plus challengeant aussi, qui était de rejoindre Ushuaia à L’Alaska en stop ! 

J’ai traversé 11.000 km et ai passé  presque 2 ans entre le Chili et l’Argentine. Je suis actuellement au Nicaragua sur une minuscule île des Caraïbes et attends patiemment que les frontières rouvrent pour pouvoir continuer mon chemin.

Portrait de Rossana - The gipsy journey 6

©GipsyJourney : Chili

As-tu une activité professionnelle nomade ?

Je touche un peu à tout. J’ai fait de la création de contenu, de la traduction freelance et depuis peu j’ai lancé ma boite de production « Blue Dreams Productions » et réalise des vidéos promotionnelles pour différentes entreprises, associations, hôtel, etc..

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton/tes activité(s) professionnelle(s) lors de tes voyages ?

Cette passion pour l’audiovisuel est née au fil de toutes ces années et me permet d’exprimer ma créativité et de donner du sens à ce que je fais. J’ai récemment collaboré avec une association chargée de la reforestation au Nicaragua et j’ai aussi réalisé une vidéo pour un refuge d’animaux sauvages au Costa Rica. Au travers de mon contenu, qu’il soit personnel ou professionnel, j’aspire vraiment à ce qu’il soit aligné avec mes valeurs le plus possible et de faire quelque chose de positif pour notre planète.

Quels sont tes projets actuels et/ou futurs ?

Pour l’instant, à cause du covid, tout est en pause.
Je continue de bosser sur mes vidéos YouTube plus axées conseils et environment mais je vais continuer de produire ma webserie qui retrace toutes mes aventures les plus folles en stop. Je suis aussi en train de bosser sur mon premier documentaire d’une famille qui créé sa propre énergie grâce au plastique qu’elle recycle sur l’île donc même pendant le confinement, je suis assez occupée 🙂

Avec ton expérience à travers le monde, quel est ton regard sur la France ? (j’aime/j’aime pas ; des propositions ou des idées à faire venir …)

La France est un si beau pays que j’aimerais très certainement explorer plus en profondeur un jour mais pour l’instant, ça ne m’attire pas plus que ça. 
Portrait de Rossana - The gipsy journey 7

©GipsyJourney : Chili

Au fil des années j’ai vraiment appris à m’écouter, et suivre mes intuitions est la chose la plus importante. Je ne cherche pas à comprendre pourquoi je me sens comme ça, je m’écoute tout simplement. J’ai besoin de challenges et voyager dans un pays qui est le sien ne l’est pas assez en mon sens (pour l’instant).
Je ne peux pas juger et dire que les gens sont moins ouverts d’esprit car le temps que j’ai passé en France était essentiellement à Paris. Je suis sûre que le jour où je partirai explorer la France, j’en serai agréablement surprise. Mais quand le moment sera venu 🙂

Peux tu nous partager un de tes endroits préférés en France ? Et à l’étranger ?

En France j’ai été subjuguée par la beauté du lac Sainte croix et les gorges du verdon bien que blindé de monde. 
Notre pays regorge de merveilles et il n’est clairement pas indispensable de partir à l’autre bout du monde pour qu’un paysage nous laisse sans voix.
Pendant longtemps j’affirmais qu’il m’était impossible de choisir mon endroit « préféré ». Mais la Patagonie a tout détrôné. Je suis tombée amoureuse de sa beauté, de sa pureté et des gens qui la peuplent. Ce sont les plus belles rencontres, les plus beaux paysages et le plus beau voyage, humainement parlant, que j’ai pu faire.
Portrait de Rossana - The gipsy journey 8

©GipsyJourney : Gallerie photo Instagram 

Rossana, je te remercie d’avoir répondu à ces quelques questions qui nous donnent plus d’information sur toi, ton parcours et tes destinations. J’ai adoré réaliser ce portrait et comme tu le sais, je te suis sur les réseaux car ta façon de voyager et de nous retranscrire tes expériences me fascine. J’espère que les lecteurs du blog prendront autant de plaisir que moi à te découvrir et pour plus d’information, de voyage, de paillettes dans les yeux, je vous invite à consulter les différents liens ci-dessous.

Site internet : thegipsyjourney.net

Instagram : @thegipsyjourney

Facebook : @thegipsyjourney

Youtube :  TheGipsyJourney

À vous la parole !
Laissez-moi un commentaire

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *